En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou traceurs) destinés à mesurer son audience.

Le relevé parcellaire d'exploitation

Mis à jour le 09/09/2015

Le relevé parcellaire d'exploitation recense en détail toutes les parcelles composant votre exploitation ainsi que les cultures et les élevages spécialisés. C'est un document important qui vous aide à établir vos demandes d'aides économiques. Il est disponible en ligne depuis Mon espace privé pour les entreprises.

Le relevé parcellaire, un document indispensable à votre exploitation


Pour mener à bien sa mission de service public, la MSA gère votre parcellaire qui constitue une des références pour apprécier si vous remplissez ou non les conditions d'assujettissement au régime de protection sociale des non-salariés agricoles.

La gestion du parcellaire par votre MSA permet également au Centre des impôts de procéder au calcul de vos bénéfices agricoles forfaitaires, si vous relevez de ce régime d'imposition.

Qu'est ce que le relevé parcellaire d'exploitation ?

Le relevé parcellaire d'exploitation permet à votre MSA de recueillir une description précise de la consistance des terres exploitées, du type de production à caractère animal ou végétal, du mode de faire valoir de ces terres. Il sert de pièce justificative à votre exploitation et permet d'obtenir certaines attestations.

Votre MSA l'utilise pour déterminer précisément votre affiliation et pour contrôler par ailleurs sa conformité avec votre déclaration PAC.

Comment obtenir un relevé parcellaire d'exploitation ?

Le relevé parcellaire d'exploitation est édité et envoyé par votre MSA une fois par an. Il est basé sur les documents officiels que vous avez fournis en amont (attestation ou acte notarié, bail…) et sur le relevé cadastral des terres exploitées en faire-valoir direct, en métayage ou appartenant à un tiers.

Votre relevé parcellaire est également disponible à tout moment depuis Mon espace privé. Pour y accéder, vous devez être inscrit en tant qu'employeur / entreprise (avec votre numéro de SIRET). 

Si vous cédez ou reprenez des terres, vous devez établir un bulletin de mutation de terres, signé par le cédant et le preneur.

La MSA actualise votre relevé parcellaire en intégrant les modifications transmises par la Direction Générale des Finances Publiques mais elle ne gère pas la propriété des parcelles, ni le classement au registre cadastral.

Si vous exercez une activité viticole, ce document doit également être transmis au Centre de viticulture du département.

Bon à savoir

Tout oubli ou retard dans vos déclarations auprès du cadastre peut avoir des incidences sur le montant de vos impôts (foncier, bénéfice agricole forfaitaire…) et donc sur vos cotisations MSA ou le versement de pension de retraite dans certains cas.