En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou traceurs) destinés à mesurer son audience.

La retraite anticipée pour raisons de santé

Mis à jour le 02/08/2018

Incapacité permanente, handicap ou inaptitude : il est possible, dans certains cas, de partir à la retraite plus tôt pour des raisons liées à votre état de santé. Quelles sont les conditions ? Comment faire votre demande ?

1/ La retraite pour les assurés handicapés

 
Si vous avez travaillé tout en étant atteint d'une incapacité permanente d'au moins 50% et que vous remplissez les conditions, vous pouvez partir à la retraite au taux plein dès 55 ans. 
 

Les conditions

Pour partir à la retraite au taux plein dès 55 ans, vous devez remplir simultanément trois conditions :
 
  1. Réunir une durée totale d'assurance tous régimes confondus, déterminée en fonction de votre âge à la date d’effet de votre retraite ;
  2. Justifier d'une durée d'assurance cotisée déterminée en fonction de votre âge à la date d’effet de votre retraite ;
  3. Présenter un taux d'incapacité permanente (IP) d'au moins 50% (ou handicap de niveau comparable) pendant toutes les durées requises.

Qu'est-ce qui est pris en compte dans la durée totale d'assurance ?
La durée totale d'assurance comprend toutes les périodes retenues pour le calcul de votre retraite de base. Cette durée d’assurance dépend de votre année de naissance et de votre âge de départ à la retraite anticipée. 

Qu'est-ce qui est pris en compte dans la durée d'assurance cotisée ?
Une partie de la durée totale d'assurance doit avoir donné lieu à des trimestres réellement cotisés. Cette durée cotisée dépend de votre année de naissance et de votre âge de départ à la retraite anticipée. 

Il s'agit des périodes :
  • de cotisations à l'assurance vieillesse obligatoire ;
  • d'assurance volontaire vieillesse ;
  • de stage de la formation professionnelle ;
  • de cotisations arriérées ;
  • validées par présomption.

Pour apprécier la durée d’assurance cotisée, quatre trimestres maximum doivent être retenus par année civile.
Toutes les périodes de cotisations à un régime français sont retenues sauf les périodes d'affiliation à l'Assurance Vieillesse des Parents au Foyer (AVPF).
Les périodes à l'étranger peuvent être retenues selon l'accord international applicable.
 
Pour connaître votre âge de départ en fonction de ces deux critères, consultez le tableau récapitulatif sur la page suivante ou le simulateur proposé sur le site Info retraite :
> Simulateur de départ à la retraite anticipée pour les personnes en situation de handicap
 

Les démarches

Attention ! La retraite n’est jamais attribuée automatiquement. Vous devez en faire la demande.
 
Comment faire ma demande de retraite anticipée ?
 
  1. Contacter votre MSA : avant de déposer votre demande de retraite anticipée et de quitter votre activité, vous devez faire le point avec votre MSA (ou votre dernier organisme d'affiliation) sur vos droits et sur l'ensemble de vos retraites de base et complémentaires.
     
  2. Attendre de recevoir l'attestation délivrée par votre MSA : après étude de votre situation, la MSA (ou l'organisme concerné) vous adresse une attestation indiquant que vous remplissez les conditions nécessaires pour partir à la retraite avant l'âge légal de départ.
     
  3. Déposer votre dossier : c’est à vous de déterminer votre date de départ. 


Quand transmettre ma demande ?
Transmettez votre demande unique de retraite complétée et toutes les pièces justificatives demandées, 6 à 4 mois avant votre départ à la retraite. Vous bénéficierez ainsi du dispositif "garantie de versement". Cela signifie que votre caisse de retraite s’engage à assurer le paiement de votre retraite personnelle le mois qui suit votre date de départ.
 
A qui adresser ma demande ?
Vous devez l’adresser de préférence à la caisse de retraite du régime dont dépend votre dernière activité professionnelle.
 
A quelle date fixer mon départ ?
Le point de départ de la retraite est obligatoirement fixé le premier jour d'un mois.
Si vous remplissez toutes les conditions, le point de départ de votre retraite pour handicap est fixé le 1er jour du mois suivant votre demande. Toutefois, si vous déposez votre demande de retraite anticipée dans les trois mois qui suivent l’envoi du formulaire ou de l’attestation, la date de votre demande d’attestation peut être retenue comme point de départ de votre retraite.
 
Quels sont les justificatifs à joindre à mon dossier ?
En complément à votre demande de retraite anticipée, vous devez transmettre les documents attestant de votre taux d’incapacité d’au moins 50% pendant toutes les périodes validées et cotisées, ou d’un handicap comparable, ou de la qualité de RQTH pour les périodes antérieures au 01/01/2016. 
 
A NOTER
Si vous percevez une pension d'invalidité, celle-ci cesse d'être versée dès l'attribution de votre retraite anticipée.

Attention, ne prenez aucune décision de cessation d'activité avant d'avoir obtenu toutes les informations sur votre situation auprès de vos régimes de retraite de base et complémentaire.