Accès rapide
Changer de région

Mon espace privé

Mon espace privé

Pas de compte ?

S'inscrire

Saut au contenu
Mis à jour le 20.01.2016

Le WWOOFing

Le WWOOFing permet aux personnes qui le souhaitent de découvrir des techniques relatives à l'agriculture biologique. Elles peuvent en même temps visiter la région et s'intégrer à la vie locale. Il s'agit d'une pratique permettant de s'enrichir en rapports humains et de découvrir un autre mode de vie alternatif.

Qu'est-ce que le WWOOFING ?

Le WWOOFing (World-Wide Opportunities on Organic Farms) ou WOOFing consiste à accueillir sur des exploitations agricoles biologiques des personnes majeures afin de leur faire découvrir un autre mode de vie tourné vers la nature et partageant le quotidien d'exploitants. Ces personnes peuvent donc être amenées à participer occasionnellement à certaines tâches dans le but de découvrir des techniques de l'agriculture biologique.
 
Dans la convention de lutte contre le travail illégal en date de février 2014, le WWOOFing y est présenté comme une activité non présumée salariée, au même titre que l'entraide ou le bénévolat lorsque les conditions d'exercice de l'activité ne caractérise pas une activité salariée.
 
En France, le WWOOFing est géré par l'association "WWOOF France", qui propose de mettre en relation des exploitants agricoles (hôtes WWOOF) et des membres de l'association (WWOOFers) souhaitant être accueillis dans une exploitation agricole biologique pour une durée déterminée.


Quel statut pour le WWOOFer ?

Le WWOOFing ne correspond, en tant que tel, à aucun statut légal en particulier en France.
 
Le WWOOFer n'est pas un salarié dès lors qu'il n'est pas rémunéré et qu'il n'a aucune obligation de rentabilité ou de lien de subordination vis-à-vis de son hôte WWOOF.
 
Le WWOOFer ne relève d'aucun régime de protection sociale et n'est donc pas protégé au titre de cette activité. En cas d'accident au cours d'une activité sur l'exploitation, il ne pourra pas bénéficier à ce titre d'indemnités journalières. De même, le WWOOFing ne permet pas d'acquérir des droits auprès de l'assurance retraite.
 
La pratique du WWOOFing doit se limiter à l'objet de l'association « WWOOF France », à savoir permettre au WWOOFer de visiter une nouvelle région tout en s'intégrant à la vie locale, de découvrir les techniques de l'agriculture biologique et de découvrir un autre mode de vie alternatif. 

Vous souhaitez accueillir un WWOOFer sur votre exploitation

En aucun cas l'accueil d'un WWOOFer doit répondre à un besoin de main-d'œuvre. L'accueil d'un WWOOfer sur votre exploitation doit être occasionnel et d'une durée limitée et doit s'inscrire dans l'objet de l'association « WWOOF France ».
 
Le WWOOFer reste libre dans tous ses gestes et activités (participation ou non aux activités). Aucune directive sous forme de subordination ne peut lui être donnée, ni aucune prestation de travail être demandée.

Attention :

Dès lors que le WWOOFer effectue une prestation de travail réalisée dans un lien de subordination et moyennant le versement d'une rémunération y compris uniquement sous forme d'avantages en nature, vous ne vous inscrivez plus dans le cadre du WWOOFing et vous vous exposez à des poursuites pour travail dissimulé. Des contrôles peuvent être menés par la MSA et les autres corps de contrôle compétents en matière de lutte contre le travail illégal (DIRRECTE, gendarmerie, officiers de police judiciaire notamment). 

Source : CCMSA

Conteneur d'applications

Bonnes pratiques

Déclarer ses salariés, c'est aussi sécuriser son activité
La déclaration d'embauche est une garantie de sécurité pour vous et pour le salarié employé. Les risques encourus en cas de non déclaration ou de non vérification, d'oublis ou d'erreurs sont importants et peuvent engager votre responsabilité. Il est donc indispensable de bien effectuer toutes les formalités.

Site utile